La Nouvelle Orléans et la route des Plantations

Hi Guys !

Après 4h30 d’avion pour traverser le pays, on change radicalement d’ambiance : nous voilà à la Nouvelle-Orléans ! À peine sortis de l’avion l’humidité et la chaleur nous assaillent, un petit rappel de la Guyane ! Hop, on grimpe dans notre voiture de location pour rejoindre notre hôtel près du Vieux Carré français.

DSC05544DSC05626DSC_0585_ShiftNDSC05610

Cela faisait longtemps que nous voulions découvrir cette ville, qui est vraiment à part aux Etats-Unis. D’abord parce que c’est ici que sont nés le Jazz et le Blues et, ce n’est pas une légende, on en entend à presque tous les coins de rue !

DSC05636DSC05633DSC05527DSC_0764DSC_0614DSC_0609DSC_0607DSC_0603DSC_0594DSC_0593







DSC05594_ShiftNDSC05587DSC05585

Lors de notre passage nous avons même eu la chance d’assister à un festival en hommage à Louis Armstrong, natif de la ville, au musée du Jazz…

DSC05596DSC05599DSC_0660

DSC_0645

La belle Nayo Jones

DSC_0669

Et puis il y a tout l’héritage colonial français : d’abord la tradition du mardi gras, qui est très présente même au mois d’août ! On voit des carnavaliers déguisés, des musiciens partir en répétition avec leurs costumes d’Indiens, des colliers de perles sont lancés des balcons (signe de chance et de bonne fortune)…Il y a aussi  la culture créole (qui désigne ici ceux qui sont nés en Louisiane sous le régime français, ils peuvent donc être aussi bien d’origine française qu’africaine, blancs ou noirs) et puis on a senti une énergie assez incroyable dans cette ville, ça bouge, ça chante, ça danse !

DSC05669

DSC05660

En route pour la répétition du dimanche matin !

DSC05657

DSC05646

Costume d’Indien, entièrement fait à la main par son propriétaire, impressionnant ! On comprend qu’il ait envie de le montrer même 6 mois après le carnaval…

DSC05567DSC05597

DSC05586

Marie Laveau, une célèbre prêtresse Vaudou !

DSC05572DSC05555DSC05550DSC05546DSC05540DSC05534DSC05532

On rencontre des gens étranges des fois :

DSC_0745DSC_0725DSC_0720

Pourtant tout n’est pas rose, aujourd’hui La Nouvelle Orléans est composée à 65% d’afro-américains avec toute la misère qui va avec, cette population étant encore mise au banc de la société et largement marginalisée. Comme dans la plupart des villes américaines on voit beaucoup de SDF ici, peut-être un peu plus qu’ailleurs…

DSC05549

Ce n’est pas la super période pour visiter la Louisiane, saison des ouragans et autres tempêtes tropicales. Une quinzaine de jours avant notre arrivée la ville était d’ailleurs en vigilance rouge mais l’ouragan a dévié sa route au dernier moment…Et puis rappelez vous de l’ouragan Katrina qui a ravagé la Nouvelle Orléans en août 2005 faisant 2000 morts et des dégâts autant matériels que psychologiques. Pour notre part nous avons juste eu de violents orages tous les après-midi mais on a eu un petit aperçu de ce que ça peut donner si c’est encore plus fort : ils ont un sérieux problème d’évacuation des eaux ! Au bout d’une heure de pluie ça déborde de partout et on s’est vite retrouvés avec de l’eau à mi-mollet…Cela ne nous a pas empêchés d’arpenter les rues des quartiers du Vieux Carré, du Faubourg Marigny et de Trémé avec leurs maisons de toutes les couleurs et leurs balcons ouvragés, c’est magnifique ! D’ailleurs si vous voulez en savoir plus sur cette ville aux mille facettes, on vous conseille de voir la série Trémé qui se déroule ici juste après Katrina, un bijou !

DSC05658DSC05655_ShiftNDSC05654DSC05651DSC05650DSC05649DSC05625DSC05603

DSC05579

Rouleur de cigares

DSC05623DSC05620DSC05616DSC05615DSC05614DSC05613DSC05612_ShiftNDSC05577DSC05569DSC05565DSC05560DSC05551DSC05548DSC05545DSC05542DSC05541DSC05537DSC05536DSC05531DSC_0756DSC_0586

En quittant la Nouvelle Orléans nous sommes passés par la Route des Plantations. Au 18ème siècle il y avait 350 plantations qui avaient toutes un accès au Mississipi afin d’envoyer rapidement les récoltes à la ville puis dans le reste du monde. Le terme « plantation » désignait l’ensemble de la propriété : les champs de coton, de canne à sucre ou d’indigo, la demeure des maîtres et le quartier des esclaves. À la fin de la guerre de Sécession , en 1865, et donc la fin de l’esclavage, les plantations ont été vendues ou abandonnées. Sans main d’oeuvre gratuite, la vie était plus rude pour les propriétaires… Aujourd’hui il ne reste que 8 plantations qui ont été restaurées pour servir de musées. Mais, même si c’est un symbole de la Louisiane, elles témoignent surtout d’une époque que beaucoup préfèrent ignorer et c’est flagrant lorsque l’on entre sur la route : aucune indication, pas de panneau explicatifs (alors qu’il y en a partout d’habitude tellement les américains sont fiers de raconter leur -courte- Histoire), pas une seule vue sur le Mississippi qui est caché par une butte…comme si c’était un endroit lambda et sans intérêt…

DSC05672

Carte des Plantations au 18ème siècle

DSC_0769

Sur la route des Plantations…partout en Louisiane il y a de la « mousse Espagnole » sur les arbres, ça leur donne un côté un peu fantomatique…

Nous avons choisi de visiter deux plantations et avons commencé par Laura. L’avantage c’est qu’il y a des visites guidées en français, quand même plus sympa pour les kids…et effectivement ça s’est avéré passionnant. Il s’agissait d’une plantation créole (on les reconnait grâce à leurs façades colorées). La visite raconte l’histoire de la famille des maîtres sur plusieurs générations mais parle aussi des conditions de vie des esclaves…

DSC05662DSC05667DSC_0777DSC_0775

Nous avons ensuite visité Whitney qui a la particularité d’être la seule à être entièrement dédiée aux esclaves. Au final il y a peu de choses à voir et la visite nous a paru interminable mais on en a quand même appris davantage sur leur vie quotidienne…

DSC05679_ShiftNDSC05678

DSC05675

Le Bayou

Avant de partir on s’est arrêtés devant Oak Alley, la plus connue et la plus visitée. C’était une plantation américaine (la maison est blanche) et qui en impose vraiment avec son allée de chênes ! Elle a d’ailleurs été le lieu de tournage de plusieurs films…Par contre la visite ne parle que de la maison principale et des propriétaires en faisant totalement l’impasse sur les esclaves, nous avons donc boycotté…

DSC_0778DSC_0779_ShiftN

À bientôt pour la suite de nos aventures sous le soleil de Floride ! Ah, en fait non, ce sera sous la pluie…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s